Le Think Tank des races domestiques à faibles effectifs  

  Think tank gratuit, moderne et indépendant pour la défense,
la
promotion et la vulgarisation des races domestiques à sabots à faibles effectifs
 
Ici on parle un langage susceptible d'être compris par tous.
Lutte sacrée contre le langage sms sur les forums (et ailleurs).
Think tank = club de réflexion.

Groupe d'information et de vulgarisation : Cheval de Trait, depuis 2003.

Répertoire

       Faits & évènements.

- Cheval de trait en général        CLIC          
Les races de chevaux de trait élevées en France - Chevaux de territoires - Fêtes - Concours - Salons - Foires - Manifestations - Haras nationaux (I.F.C.E.) - Divers.
- Cheval de trait professionnel   CLIC
Dossiers techniques - Organismes professionnels - Enseignement agricole - Centres de promotions - Chevaux des villes - Divers
- Cheval de trait international   CLIC
Europe : Allemagne - Autriche - Belgique - Danemark - Hongrie - Irlande - Italie Luxembourg - Pays-Bas - Roumanie - Royaume-Uni ...
- Cheval de trait Boulonnais (triste)  CLIC
- Cheval de trait Boulonnais belge  CLIC
L'élevage de la race de trait Boulonnais en France et en Belgique.
- Chevaux de France  CLIC
Tous les chevaux élevès en France 
- French draught horse  CLIC
Les chevaux de trait français en anglais 
- Route du Poisson  CLIC
Site consacrée à l'ancêtre et aux autres routes
- Animaux de France  CLIC
Tous les animaux domestiques élevés en France
                                
- Bovins de France  CLIC
Tous les bovins élevés en France
- Cheval de trait évènements   CLIC
Le site sur la toile qui présente et publie gratuitement les activités valorisantes pour les élevages.
                        

- Nos archives - 

 2013 -2015 - Nos Lettres -

Administrations, organisations

-Annuaire ECUS
- Le GESCAT

- Equitoriaux -

* Equitorial du 3 juillet 2015.  Avancer, en regardant derrière = dangers de collision
-
Equitorial 17-06-2013  07-07-2013 

- Rubriques -

* Administrations
* S.F.E.T.
- SIVAL
2015
- Création de la S.F.E.T. 2013
* I.F.C.E.
* Rapport de la Cour des comptes AFP
* France Trait :
- Requète des éleveurs d'équidés 2013
- Assemblée Générale de France Trait 2013.
- La nouvelle nomenclature aux sommets des chevaux de trait. 2013
* J.O. : Déclaration à la sous-préfecture d'Argentan.
Comité Régional Normandie du Cheval de Travail.
  ICI
* Sciences
- % consanguinités
* Finances
- Bruxelles rappelle à la France les règles européennes "Les hordes françaises" 2013
- Croisade à cheval contre la hausse de la t.v.a. et l'équitation en péril. "
Les hordes françaises" 2013
-
TVA : le couperet Le Cheval 29 Octobre 2013
* activités
- Les chevaux de trait du Mont-Saint-Michel
- Veolia condamnée à payer 1 million d'euros à un éleveur de chevaux, Le Point.fr - Publié le 30/06/201
* Concours d'élevage
-
  Concours d'élevage Poitevin mulassier Confolens 16
       1er juin 2013
* Honneurs        2013 
* Machines     
-
H.N. le cheval dans la ville, 1ére journée d'information 2013.
* Races équines
- Race trait Auxois
- "
Tendresse", nom prédestiné pour une autre façon de percevoir les rapports exceptionnels qui lient l'homme et le cheval de trait.
- Trait Auxois & Trait du Nord
11 juillet 2013.
- Race trait Boulonnais
- Samer : combien coûtera vraiment la Maison du cheval boulonnais  La Voix du Nord-22 janv. 2015 Boulonnais
 ICI
- Un cheval boulonnais noir, à Samer, ça fait causer et ça ne plait pas à tout le monde.26/09/2015 Bertrand SPIERS. ICI
- www.cheval-boulonnais.com

Les mauvais chiffres du trait Boulonnais
- Race trait Breton
- Leur reproduction n'est plus une affaire d'État 7/02/2015  ICI
- Races trait Percheron
A la découverte de l’attelage et du cheval percheron au Haras national des Bréviaires 
  ICI
-
Races poitevines

- 1er juin 2013 - Concours d'élevage Poitevin mulassier Confolens 16
- Race Trait du Nord
- L'Union - l'Ardennais - Le Trait du Nord en danger ? 24/11/2013 Michel Mainnevret
- Trait Auxois & Trait du Nord 11 juillet 2013.
* Races bovines
- La Massanaise, la vache de race Albera. 20-06-2013
* Législations
- Vétérinaires
- Statut des animaux Le Parlement reconnaît définitivement qu'ils sont « doués de sensibilité »    ICI 
* Salons, foires, animations, etc...
-
Résultats S.I.A. 2014:  ICI
- F.N.S.E.A. Grand rassemblement avec des agriculteurs et leurs bêtes Paris 23-06-2013, photos.

* Productions & conjonctures
- Rapport sur les races françaises menacées d'abandon.
   - Méthodologie.
   - Listes.
   - Synthèse 2015.
- Les statistiques juin 2015 par l'I.F.C.E.
- Situation du marché de la viande chevaline 20 mai 2015
- leplus.nouvelobs.com - Brigitte Bardot veut abolir l'hippophagie : pourquoi manger du cheval (re-)devient tabou 14-09-2014 Par Sylvain Leteux Historien   ICI

- AFP Vieux chevaux Des vétérinaires veulent une réglementation pour « éviter des scandales »
- Cinq mensonges sur l'hippophagie Par Amélie Tsaag Valren. Cheval savoir N°32 - Mai 2012
- Hippophagie : La viande de cheval, Le cheval de trait producteur de viande
- AFP - Alimentation: risque sanitaire sur des chevaux importés d'Amérique - 13-03-2014
La Lettre répond

* Diverss
- Alimentation

- Spécialités -

* Bilans 2013.

- Presse -

- L.214  ICI    
- Sud-Ouest - 27/01/2014 Espelette - Les Pottok entrent en piste
-  Le LEC aura bientôt son parc paysager - dh.be - Belgique Namur - Nadia Lallemant - 20 janvier 2014
- Les animaux sauvages bientôt chassés des chapiteaux ? Le Monde.fr 09.01.2014
- Menaces sur la survie du cheval breton et de ses éleveurs - SEIZH - 15/12/2013
- CP La pêche de crevettes à cheval d’Oostduinkerke ajoutée par l'UNESCO au Patrimoine culturel immatériel de l'Humanité- PagTour - 9/12/2013
- Normandie Trait s'installe à Brécey et se lance dans le cheval de trait - Ouest-France - 06/12/2013
- Belgique : Chevaux de trait… agents communaux 32 Communes Wallonnes Yannick Hallet
- Suisse : Le cheval face à la L.A.T. 23/11/2013 La Guyère
- Trafic de viande de cheval, opération de
gendarmerie.
- Projet de loi d'avenir sur l'Agriculture : danger pour les éleveurs
- Le cheval, jugé comme une espèce "naturellement
vicieuse" 25-09-2013 Le Nouvel Observateur
- Le Télégramme Bretagne. Le cheval de trait a de beaux
travaux devant lui
- Samedi, 21 Septembre 2013
Fête du cheval ce dimanche 22 septembre
- L'Echo Républicain - Nogent-le-Rotrou 28/07/13 - Le
cheval cheval veut se faire sa place en ville
- La longueur de la queue du cheval de trait belge fait débat - 10 juillet 2013
- Ouest-France / Bretagne / Lannion / Hengoat /21-06-2013 Guy Le Corfec président du Syndicat du cheval Breton -
- Le Nouvelle observateur - Le cheval bientôt considéré comme un animal de compagnie ? 18-06-2013

- F.E.R.M.E. 20-06-2013 
- L’accident de cheval à Genech aurait-il pu être évité ? 10/06/2013 par Cédric GOUT.
* Etrangers - Suisse
- Suisse : Le cheval face à la L.A.T. 23/11/2013 La Guyère (Suisse) 

- Livres -


- Éthique des relations homme/animal
-
Damien Baldin, « Histoire des animaux domestiques
XIXe-XXe siècle »
(Le Seuil) 17/01/2014

- Internet - Informatique -

- Publicité déguisée du journal Sud-Ouest
- Google Chrome nous espionne


Entraides & participations




http://www.sfet.fr/
France Trait

Associations des neuf races françaises

Association Nationale
des races Mulassières du Poitou

Fédération pour promouvoir l'Elevage des Races domestiques MEnacées.

Association pour la Sauvegarde et la Relance du Cheval Auvergne 

Koudbloed Koepel (Belgique).
ProNatura-France

http://www.pronatura-france.fr/

  Trait Vienne 


Copyright et Droits d'Auteur

Copyright et Droits d'Auteur
   Le titulaire des droits sur le site, son contenu et son organisation, interdit l'utilisation de tout ou partie des éléments protégés, sauf autorisation préalable et écrite. Toute violation des droits précités exposerait un éventuel contrevenant à des poursuites pénales.

Code de la propriété intellectuelle, ex-trait
Art. L.335-2.
Toute édition d'écrits, de composition musicale, de dessin, de peinture ou de tout autre production imprimée ou gravée en entier ou en partie, au mépris des lois et règlements relatifs à la propriété des auteurs est une contrefaçon; et toute contrefaçon est un délit. La contrefaçon en France d'ouvrages publiés en France ou à l'étranger est punie de trois ans d'emprisonnement et de 300.000 Euros d'amende.
   Seront punis des mêmes peines le débit, l'exportation et l'importation des ouvrages contrefaits.

Art. L.335-3. Est également un délit de contrefaçon toute reproduction, représentation ou diffusion, par quelque moyen que ce soit, d'une oeuvre de l'esprit en violation des droits de l'auteurs, tels qu'ils sont définis et réglementés par la loi.
   Est également un délit de contrefaçon la violation de l'un des droits de l'auteur de logiciel.



2009 2015 ©
Groupe d'information et de vulgarisation :
Cheval de Trait

.

Nos sites sont hébergés en France par :

Âmes sensibles, ne lisez pas ceci !

La diminution du cheptel "trait" continue:
   Entre 2004 et 2014 -27%
   Entre 2013 et 2014 -10%

   Le record de récession 2013-2014 est détenu par le Trait du Nord avec -15%
   Le meilleur palmarès est conjointement détenu par les trait Ardennais et Breton -4%.

   Avec un pareil palmarès, la méthode est assurément mauvaise. Il fallait en changer.
   Il est maintenant bien tard pour mettre réellement en pratique le fil conducteur indiqué plus bas.
   En 2016 aucune évolution.

   Je rédige actuellement un livre qui place en opposition le travail qui a permis de réhabiliter des races à faibles effectifs et son absence pour les chevaux de trait.

   La disparition des chevaux de trait n'était pas une fatalité.
   Il y a 15 ans, j'ai affirmé qu'il était possible de les sauver.
   Depuis, seul le Baudet du Poitou a retrouvé une bonne santé avec la correction de la consanguinité.
   L'ennui est que ce n'est que la moitié du chemin qui a été parcouru.
   Le Baudet est un facteur très intéressant pour faire des mules/mulets.
   Le Poitevin est en très mauvaise posture. Il ne suffira pas de stopper la faible production mulassière pour faire plus de poulains. Il a l'obligation d'aller chercher ailleurs de quoi faire échec à la consanguinité. Opération qui ne doit pas s'effectuer n'importe comment.
   Son croisement (contre nature) avec le Percheron donne un excellent produit.

   La mule et le mulet sont très intéressants comme tracteur dans une petite entreprise agricole, horticole et autre. Très rustique, pas difficile à nourrir, puissant...
   Bien dressé, bien éduqué et bien mené, il devient un Ami de l'homme.

   D'après l'Annuaire ECUS     ICI

-
- %
consanguinités
-

L'avenir du cheval de trait =

Un cheval en bonne santé (pas consanguin)
Un format apte au travail (physique sans excès, organisme développé permettant l'effort, qualités psychiques).
Large choix qui permet la constitution d'équipages homogènes.

Formations des formateurs, des éleveurs et des utilisateurs.
(Actuellement inexistant par absence d'un programme professionnel cohérent, collectif et obligatoire).

Etc...


Bon débarras ! F.H. aura coûté beaucoup plus cher que ce qu'elle a vendu.
Quant à ce qu'elle n'a pas réussi à vendre ???
  ICI 
C'est le moment de faire un bilan complet d'un énorme gâchis.
- Combien aura coûté les 55 années de relance de l'élevage des races de chevaux de trait français ?
- Quels en sont les résultats ?
- Après vérification de l'état général où se trouve cet élevage, est-il raisonnable d'y investir quelques euros ?
- À quoi ont servi les Haras nationaux ?
- À quoi sert l'I.F.C.E. aujourd'hui ?
- Quel échéancier est prévu pour son avenir (s'il en a un).

- Qui serait susceptible de l'établir ?
Une partie de l'élevage du cheval de trait est représentée par la Société Française des Équidés de Travail (S.F.E.T.).
L'organisation générale d'une nouvelle corporation travail-rémunérateur n'est toujours pas à l'ordre du jour.
La recherche et l'établissement d'une liste des besoins et les processus pour professionnaliser cette nouvelle activité n'a aucun titulaire compétent.
Cette réalité est sanctionnée par une série de sinistres liés à une grave méconnaissance technique générale.
Les activités municipales ne sont économiquement pas rentables. On enregistre les créations, mais jamais les suppressions. L'économie de l'élevage n'en reçoit aucun bénéfice financier ni justification d'un choix de sélection. C'est son rôle principal.
La seule ressource économique était la production bouchère d'exportation. Cette filière subit une concurrence étrangère efficace. Elle est actuellement sinistrée.
Aucun effort d'amélioration-rentabilisation économique de l'élevage n'a été entrepris.

Remèdes :
Afin de donner un espoir et pour certain un avenir dans une activité à créer, il faut au préalable en établir:
- Un projet des possibilités réalisables.
- Déterminer les moyens et connaissances qu'il faut acquérir pour que la travail soit profitable à l'exécutant.
- Les bons outils avec des chevaux adaptés, entraînés et formés pouvant convenir à des utilisations plus ou moins techniques au travail.
- Des machines modernes adaptées à la traction animale et à l'usage professionnel souhaité.
Un cheval qui dépense trop d'énergie pour déplacer son propre surpoids ne peut être retenu pour le travail. Il sera trop lent et exagérément fatigable.
Il devra présenter les meilleurs critères de bonne santé. Les races trop consanguines sont d'office éliminées.
Un passage conséquent dans des établissements d'enseignement agricoles accrédités qui disposent d'une équipe professorale diplômée est une condition obligatoire pour pouvoir ensuite exercer.
Un programme universel devra être imposé à tous les établissements d'enseignement accrédités.
Tout ceci et bien d'autres choses ont été largement développés dans la Lettre du cheval de trait depuis 15 ans.
Les formations par des charlatans ont toujours cours.

Il y a encore beaucoup d'autres questions essentielles qui concernent l'avenir de cet élevage paria de notre société.

Les réponses sont depuis 15 ans dans nos articles.

Le bilan final dans un livre à paraître..
.

* Angoulême: du cheval dans la boucherie de Victor-Hugo - La Charente-Libre 1/09/2016
   Un choix qui répond à une volonté de diversification.
   Le boucher-charcutier qui a repris il y a un an le magasin de Victor-Hugo, à l’angle du boulevard Denfert-Rochereau et de la rue Bellegarde, vient d’ajouter une corde à son arc. Depuis cet été, un rayon de boucherie chevaline vient en effet compléter son rayon de viandes de porc, agneau, veau et boeuf limousin.
   "On a fait le choix de se diversifier, pour contrer notamment la baisse des ventes de viande bovine qui touche l’ensemble du secteur en France", explique Franck Pénichon, dont le fils, William tient la boutique pendant que lui fait les marchés avec son épouse Marie-Delphine. Le cheval, un animal qui avait presque disparu des étals.
Au marché Victor-Hugo, seule la bouchère de Barbezieux Nadia Chatellier en propose une fois par semaine le dimanche. "Mais jusque dans les années 80, les boucheries chevalines étaient partout à Angoulême, se rappelle Franck Pénichon, qui s’approvisionne à Rungis. Aujourd’hui, les élevages de chevaux destinés à la boucherie sont rares en France. Trouver un fournisseur a été un gros souci." Une viande moins chère, réputée "plus saine" qui a sa clientèle.
   "Beaucoup n’en mangeaient plus, mais aujourd’hui on voit des gens qui ne viennent que pour ce produit-là et ne prennent rien d’autre: ça prend très bien, notamment aux marchés de Ruelle et Saint-Cybard", ajoute le boucher qui a vingt ans de métier derrière lui.
   Commerce Victor-Hugo Angoulême Actualité

C.d.T. :  La viande de cheval vendue en boucherie ne provient pas de l'élevage des chevaux de trait.
   La petite partie produite en France provient de chevaux légers de réforme.
   L'essentiel est importé d'Amérique du sud et d'ailleurs. La qualité importée correspond à la qualité de conformation de la viande recherchée par les amateurs d'une viande goûteuse, peu grasse, mais avec une graisse persillée.
   Cette qualité provient d'un animal d'âge. Les importations en provenance d'Argentine proposent un supplément de saveurs assuré par un élevage en extensif. Les chevaux consomment un large choix de plantes sauvages.
   Rien à voir avec ce que proposent les chevaux de trait. La viande provient d'animaux jeunes. La viande est donc rose, pas persillée et de ce fait sans goût.
   Malgré la faible durée de stockage, elle est chère.
   Les consommateurs français, dont je suis, préfèrent une viande savoureuse à un coût raisonnable.

   Il y aurait beaucoup à dire sur les viandes françaises. Et encore plus si on la compare avec des productions étrangères.


Grosbill premier prix au Concours national des races mulassières.
L'auto nommée F.N.C.T. est une spécialiste, c'est prouvé !

OUVRAGE / VIENT DE PARAITRE
Éthique des relations homme/animal

   Des représentants de l’Académie d’agriculture de France et de l’Académie vétérinaire de France ont constitué un groupe de réflexion, animé par Bernard Denis, sur les relations entre l’homme et les animaux, analysées dans leur composante morale.
   Le livre reflète ce travail, conduit avec la prudence qu’exige la complexité du sujet et avec le souci de ne pas théoriser l’éthique car celle-ci ne doit pas se soustraire des données sociétales où entrent en jeu de multiples impératifs. La situation de l’animal, ses liens plus ou moins proches avec l’homme, font aujourd’hui l’objet de nombreuses interrogations, de controverses, souvent d’intransigeances. Les positions avancées, qui révèlent pour beaucoup une part de vérité, sont à prendre en compte. L’objectif du groupe est de les équilibrer en fixant une « juste mesure « aux attitudes et interventions que commande l’éthique.
   L’ouvrage comprend cinq chapitres, complétés par des annexes, qui portent sur l’étendue des rapports que l’homme entretient avec les animaux perçus dans leur diversité. La multiplicité des thèmes entraîne une disparité des analyses ; les unes approfondies, d’autres plus superficielles.
   S’interroger sur la nature animale est un préalable à tout développement sur la coexistence de l’homme avec les animaux. La question est logiquement posée dans les premières pages de l’ouvrage. Mais, pour ne pas prendre parti, car le consensus est très difficile en ce domaine, le texte se limite à l’énoncé, brièvement commenté, des différentes approches du problème.
   Le chapitre qui suit est le plus développé. Aujourd’hui, les nombreux soupçons envers les conditions de vie des animaux de rente, les interrogations sur la souffrance animale, les inquiétudes des professionnels, invitent à analyser avec objectivité, en termes éthiques, la situation de l’élevage français. Lui est attachée la notion de bien-être si largement vulgarisée et pourtant si mal définie.

Des commentaires étoffés lui sont consacrés.
   Le troisième chapitre porte sur l’expérimentation animale. Bien réglementée depuis quelques années, mieux raisonnée, l’utilisation des animaux aux fins d’investigations scientifiques, toujours indispensable, ne devrait plus susciter des anathèmes, encore trop fréquents, à l’égard de l’expérimentation animale.
   L’éthique des relations avec les animaux familiers ne pouvait pas être éludée tant le sujet tient une place importante dans notre société. Toutefois, le groupe n’a pas cherché à approfondir un domaine très vaste, aux nombreuses interférences. Seuls les points les plus notoires ont été soulignés.
   Le dernier chapitre passe en revue d’autres aspects des relations avec l’animal. Ils sont d’une grande variété. Depuis l’éthique de la chasse, amplement analysée jusqu’à l’attitude envers les plus petites bêtes, malfaisantes ou bénéfiques, qui font alors de la microfaune un trait d’union entre l’éthique animale et l’éthique environnementale.
   A la fin de ce livre éclectique figurent des propos que des académiciens, étrangers au groupe, ont bien voulu rédiger après lecture du manuscrit. Librement exprimées, contradictoires pour certaines, ces opinions enrichissent un débat suscité par les options du groupe que d’aucuns estimeraient trop consensuelles.
   Le thème traité dans l’ouvrage est un condensé des documents émanant des nombreux échanges au sein du groupe. Un CD Rom, inséré sous la couverture, rassemble ces textes et offrira ainsi un utile complément d’informations.
Gilbert Jolivet - AAF

* L.214
La Lettre :

   Dans notre site web : http://www.cheval-de-trait.fr vous trouverez différentes réactions à une opération de déstabilisation de toute une société. Cette affaire dépasse le seul cadre de l'élevage puisqu'il peut avoir d'énormes répercussions sur la nature, la vie animale et végétale, le commerce, les industries et pire encore sur nos santés personnelles et collectives.
   Cette catastrophe serait déclenchée par la disparition de tous les élevages d'animaux domestiques à poils et à plume.                                                                              Lire :
 ICI
* Police municipale à Caen. La brigade équestre supprimée le 1er juin - Caen - 17 avril Benoît Lascoux
   La brigade équestre de la police municipale de Caen sera supprimée le 1er juin. La brigade équestre de la police municipale de Caen sera supprimée le 1er juin. | Archives Ouest-France
   La Ville a pris cette décision par souci d'économies. La brigade équestre de la police municipale, créée en 2002 et composée de 2 chevaux, sera supprimée le 1er juin.
   « L’équipe municipale n’est pas contre cette brigade équestre, mais on est en train de regarder toutes nos dépenses. Il se trouve que, concernant la brigade équestre, on arrive en fin de convention avec la Société hippique urbaine caennaise et avec les Haras nationaux. » Philippe Lailler, adjoint au maire de Caen à la sécurité des personnes et des biens, ne le cache pas. Le 1er juin prochain, les Caennais ne verront plus patrouiller les deux policiers municipaux et leurs chevaux composant la brigade équestre, créée en 2002.
20 000 € par an
   Décision a été prise de la supprimer, par mesure d'économies. « Cela représente une dépense de 20 000 € par an pour la Ville », reprend Philippe Lailler. Si la brigade va disparaître, aucun poste ne sera supprimé au sein de la police municipale caennaise. « Les deux policiers municipaux vont continuer à travailler, mais plus à cheval.
* Rapport de la Cour des comptes AFP
La Cour des comptes préconise de supprimer l'Institut français du cheval
   Paris, 10 fév 2016 (AFP) - La Cour des comptes a recommandé, dans son rapport annuel publié mercredi, la suppression de l'Institut français du cheval et de l'équitation (IFCE), qui n'a, selon elle, atteint aucun des objectifs donnés par l'Etat lors de sa création.                                 La suite :   ICI

Et encore :
   Au départ l’institut français du cheval et de l’équitation (IFCE) devait accompagner les acteurs économiques de la filière, et promouvoir l’équitation en France.
   Une réforme a mis fin à l’étalonnage public et privatisé l’activité. Mais l’étalonnage privé a « connu des difficultés pour se développer » selon le rapport de la Cour des comptes.
   Selon Jean-François Peuch, étalonnier, même si le secteur est en crise, il semble qu’il y ait une reprise de la demande, récemment.
   Quoiqu’il en soit, l’organisation crée en 2010 affiche des résultats d’exploitation systématiquement négatifs. Elle cumule déjà 29 millions d’euros de déficit.
   « Depuis sa création, l’établissement connaît des difficultés de gestion et vit dans un déséquilibre financier structurel. »

* Les statistiques 2015 par l'I.F.C.E. 28/04/2016
   Les naissances de chevaux de trait ont chuté de 9 % en 2015. En 2013 et 2014 les performances ont été semblables.
   La consommation de viande a elle aussi chuté de 10 %.
   Les chevaux de territoire ont perdu que 5 % des naissances.
* Une nouvelle importante :
   La direction du syndicat Hippique Boulonnais vient d'être profondément remaniée.C'est une bonne nouvelle pour cette race unique au monde.
   Je vais m'informer sur l'orientation de la politique d'avenir qui est envisagé ?
   J'espère que l'ambition Boucher se limitera à la production des mâles inutiles et des femelles réformées.
   Cette race unique au monde mérite une sélection qui lui permette une certaine diversité dans ses formats afin de satisfaire ses éventuels clients.
   Il faut résoudre la problématique consanguinité en contrôlant sérieusement et en orientant les pensionnaires du livre généalogique B.
   J'espère qu'il n'est pas trop tard.

Président                           : Jean Paul Munn
Vice Président élevage       : Olivier Blon
Vice Président valorisation : Chloé Perrin Dubosque
Trésorier                            : Didier Pecquart
Secrétaire                           : Christophe Debruyne
Secrétaire adjoint                : Stéphane Bultez

Membres élevage : Philippe Blondel, Bernard Hochart, Philippe Méquinion
Membres valorisation : Étienne Delmer, Mehdi Malim, Francis Urbain.
* Sauver les ânes grâce à des éprouvettes, Jean-Luc Nothias - Le Figaro - mardi 29 mars 2016.
   Tout le monde aime les ânes, et les quelques réticents n'ont probablement jamais regardé au fond de leurs grands yeux intelligents et tendres. L'air de rien, ils forment la trame de fond de larges pans de notre culture: l'ânon portant Jésus pour son entrée à Jérusalem, le grison Rucio de Sancho Panza aussi courageux que Rossinante, la jument de Don Quichotte, l'Âne, facétieux compagnon de l'ogre Shrek…   La suite :  ICI
* Le SIVAL (Salon) 20/01/2015
   L'an zéro du retour dans l'économie des races domestiques de traction vient peut-être de sonner. La deuxième participation de la S.F.E.T. au salon professionnel agricole SIVAL pourrait en être le signal.
   Cette voix est la seule qui emprunte actuellement le processus qui comporte encore de nombreuses stations qui mènent vers une commercialisation et la satisfaction d'une activité qui reste à être créée.
   Il faut en fignoler le contenant en y présentant un ensemble cohérent et attrayant. Ce n'est pas une mince affaire puisqu'il faut se mettre à la place du client pour lui proposer un choix réaliste.
   La présence d'un constructeur est un atout maître puisque sans machines adaptées un tracteur à crottin n'a aucune utilité...

===>> ICI


 

 


 2009 2016 ©mardi 27 septembre 2016
 Groupe d'information et de vulgarisation :
Cheval de Trait