Tendresse
Trait Auxois
2013


 * "Tendresse", nom prédestiné pour une autre façon de percevoir les rapports exceptionnels qui lient l'homme et le cheval de trait :
   L'élément féminin n'est pas loin. Comme tout ce qui touche les affaire du cheval. Ce n'est pas toujours aussi propre. Habituellement c'est un peu égoïste. Cette petite histoire aurait très bien pu passer inaperçue. Ses auteurs hommes et bête n'ont d'autres prétentions que l'amour désintéressé. Désintéressée parce que du côté animal, Tendresse ignore ce qui lui est arrivé. Ce n'est pas la seule. Sa présence dans ces lignes est un hasard qui m'a permis de lire un carton pendu au cou d'une très jeune pouliche au concours national du trait Auxois 2010. Voilà un sujet intéressant pour toutes celles et ceux qui se demandent pourquoi faire tant d'effort pour sauver nos neuf races de chevaux de trait. D'autant plus que l'actualité contemporaine est particulièrement mauvaise.

 

   Une naissance prématurée, c'est un animal dont la formation au moment normal de la naissance n'est pas terminée. Il faut donc compenser ce qui n'arrive plus par le cordon ombilical. La mère poulinière n'est plus en mesure de fournir naturellement le nécessaire à l'être vivant hébergé dans son ventre.
Jour et nuit, ce service a dû être improvisé pour continuer sans interruption ce qui est nécessaire à l'édification de la future poulinière par des moyens artificiels. Cela tous les jours et toutes les nuits sans repos.

Ce n'est pas l'animal qui obéit à l'horaire de l'éleveur. C'est l'éleveur qui a dû modifier les siens puisque c'est une affaire de famille.
Ce rendez-vous avec Tendresse est l'aboutissement d'une aventure sentimentale, d'une rencontre avec un animal qui normalement ne devait pas vivre. Et enfin d'une prise de rendez-vous à l'occasion du national Auxois de 2011 qui a été convenu pour le samedi 8 septembre 2012 à Semur-en-Auxois (21). Votre serviteur a retrouvé et pas vraiment reconnut Tendresse accompagnée de ses éleveurs. Entre le frêle poulain de 2010 et la pouliche de 2012, elle a bien profité.......
La vie et ses diverses manifestations donnent lieus à diverses manifestations attendues ou inattendues.
Le début de vie de tendresse fait partie de cette épopée.
En quelque sorte, également émouvant et alternatif sont les péripéties de la vie collective et particulière de l'élevage du cheval de trait en 2012.
Le bilan et les perspectives de l'élevage du cheval de trait sont très préoccupants. Cette réalité n'est pas directement liée à l'appauvrissement de ce que l'on appelle les aides. C'est plutôt le résultat de leurs mauvaises utilisations passées qu'il est question.
Les solutions sont de l'ordre de l'organisation. Pour certaines races, il est peut-être trop tard.
 
 

samedi 10 août 2013