Salon de la Traction Animale
Ferme du Lycée Agricole de Montmorillon (86)
Samedi 30 juin et dimanche 1er juillet 2007

Voir, s'informer sur l'avenir utile du cheval de trait


 

 

Les moutons Les chevaux Les ânes et les mules PROMMATA
Les labours Maraichage Le cheval de la ville de Poitiers Débardage
Maniabilité Traction Les stands  

 

   Il est important de souligner que l’esprit qui veut présider à ce salon de la traction animale va dans le sens de la modernité et de la créativité. Il veut résolument éviter l’écueil folklorique encore trop souvent attaché aux manifestations où interviennent les chevaux de trait. 
   Si l’expérience et les savoirs anciens restent indispensables et riches d’enseignement, ils doivent être un tremplin d’évolution et de progrès pour adapter la traction animale à notre monde moderne.

   La traction animale moderne ne peut se concevoir que comme une activité venant en complément de l’activité mécanisée, pour en réduire les effets néfastes et dans une idée d’équilibre économique. Elle ne peut en aucun cas se substituer totalement au tracteur et autres engins automobiles, mais elle peut effectivement, dans de nombreux contextes, les remplacer efficacement.

   La nostalgie d’un passé révolu et idéalisé ne peut être un facteur de progrès dans quelque domaine que ce soit.


 

 

* Les moutons ;

index.44.jpg (27732 octets) index.46.jpg (28035 octets) index.47.jpg (21237 octets) index.49.jpg (26167 octets)

* Les chevaux, morceaux choisis :  


Un peu de tendresse

 

index.1.jpg (13144 octets) index.2.jpg (29078 octets) index.3.jpg (31804 octets) index.4.jpg (17913 octets) index.5.jpg (27362 octets)
.
index.6.jpg (25257 octets) index.7.jpg (27301 octets) index.8.jpg (31405 octets) index.9.jpg (22575 octets) index.10.jpg (25192 octets)
.
index.13.jpg (23602 octets) index.15.jpg (14933 octets) index.17.jpg (22533 octets) index.18.jpg (18519 octets) index.19.jpg (23835 octets)
.
index.20.jpg (22090 octets) index.21.jpg (20383 octets)
Calin !
index.22.jpg (21643 octets)
Tête à tête Breton
index.23.jpg (23094 octets) index.24.jpg (24403 octets)
Un tout petit deviendra grand...
.
index.25.jpg (25752 octets)
Remarquable, le
meneur et son
cheval sont présentés..
index.26.jpg (26796 octets)
Bravo et compliments
index.29.jpg (9460 octets) index.28.jpg (24416 octets) index.27.jpg (27439 octets)
.
index.30.jpg (27429 octets) index.32.jpg (19111 octets) index.33.jpg (20385 octets) index.34.jpg (19198 octets) index.35.jpg (23645 octets)
Franches-Montagnes
.
index.36.jpg (22415 octets)
Irish Cob
index.37.jpg (20159 octets) index.38.jpg (21688 octets) index.39.jpg (15354 octets) index.40.jpg (18296 octets)
Bravo pour la tenue
.
index.41.jpg (25507 octets)
officielle boulonnaise
index.42.jpg (22459 octets) index.14.jpg (23189 octets)

 


Clignotant vers la gauche

Clignotant vers la droite

Les ânes et les mulets :   

index.43.jpg (26361 octets) index.31.jpg (29551 octets) index.56.jpg (24552 octets) index.57.jpg (30289 octets) index.58.jpg (32477 octets)
.
index.59.jpg (26925 octets) index.60.jpg (29888 octets) index.61.jpg (32225 octets) index.62.jpg (32271 octets)
Scène de tendresse torride.
index.63.jpg (29406 octets)
.
index.64.jpg (28751 octets) index.65.jpg (26178 octets) index.66.jpg (32673 octets) index.67.jpg (32105 octets) index.68.jpg (26243 octets)
.
index.69.jpg (26606 octets) index.70.jpg (26634 octets) index.71.jpg (19085 octets) index.54.jpg (19907 octets) index.55.jpg (23853 octets)

* PROMMATA

index.72.jpg (25229 octets) index.73.jpg (25350 octets) index.74.jpg (27553 octets) index.75.jpg (30707 octets) index.76.jpg (33800 octets)
.
index.77.jpg (19048 octets)
.

* Labours   

index.50.jpg (26949 octets) index.51.jpg (35234 octets) index.52.jpg (29816 octets) index.53.jpg (28816 octets) Dorénavant, il sera procédé à un contrôle d'alcoolémie avant chaque labour.

* Maraichage :   

index.78.jpg (29933 octets)
Viticulture
index.79.jpg (28301 octets) index.80.jpg (26387 octets) index.81.jpg (35836 octets) index.82.jpg (33980 octets)
.
index.83.jpg (31784 octets) index.84.jpg (37493 octets) index.85.jpg (32787 octets)
Horticulture
index.86.jpg (36065 octets) index.87.jpg (34851 octets)
.
index.88.jpg (42674 octets) index.89.jpg (36635 octets) index.90.jpg (30252 octets)

* Un cheval dans les espaces verts à Poitiers   

index.91.jpg (18302 octets) index.92.jpg (24690 octets) index.95.jpg (33046 octets) index.96.jpg (26056 octets) index.98.jpg (30874 octets)
index.99.jpg (24606 octets) index.100.jpg (32288 octets) index.101.jpg (23057 octets) index.97.jpg (12653 octets) index.93.jpg (25092 octets)
.
index.94.jpg (25572 octets) index.102.jpg (27519 octets) index.103.jpg (27214 octets) index.104.jpg (28918 octets) index.105.jpg (26087 octets)
.
index.106.jpg (25866 octets) index.107.jpg (28352 octets) index.108.jpg (27157 octets) index.109.jpg (22964 octets) index.110.jpg (37183 octets)

* Débardage :   

index.111.jpg (22015 octets) index.112.jpg (20717 octets) index.113.jpg (29565 octets) index.114.jpg (24888 octets) index.115.jpg (30793 octets)
.
index.116.jpg (35059 octets) index.117.jpg (29611 octets) index.121.jpg (34825 octets) index.118.jpg (33713 octets) index.119.jpg (28443 octets)
.
index.120.jpg (29946 octets) index.122.jpg (29258 octets) index.123.jpg (30863 octets) index.124.jpg (30921 octets) index.125.jpg (26277 octets)
.
index.126.jpg (31302 octets) index.127.jpg (19976 octets) index.128.jpg (18014 octets) index.129.jpg (23988 octets) index.130.jpg (22998 octets)
.
index.131.jpg (26886 octets) index.132.jpg (26496 octets)

* Maniabilité :   

index.133.jpg (21320 octets) index.134.jpg (22458 octets) index.135.jpg (24001 octets) index.136.jpg (23212 octets) index.137.jpg (23667 octets)
.
index.138.jpg (16020 octets) index.139.jpg (23043 octets) index.140.jpg (24681 octets) index.141.jpg (23481 octets) index.142.jpg (23815 octets)
.
index.143.jpg (28567 octets) index.144.jpg (26505 octets) index.145.jpg (26769 octets) index.146.jpg (28194 octets) index.147.jpg (21162 octets)
.
index.148.jpg (21937 octets) index.149.jpg (26068 octets) index.150.jpg (25637 octets) index.151.jpg (21232 octets) index.152.jpg (20880 octets)
.
index.153.jpg (26054 octets) index.154.jpg (28581 octets) index.155.jpg (22931 octets) index.156.jpg (24396 octets) index.157.jpg (24088 octets)
.
index.158.jpg (22746 octets) index.159.jpg (24740 octets) index.160.jpg (24517 octets) index.161.jpg (24100 octets) index.162.jpg (25526 octets)
.
index.163.jpg (21742 octets) index.164.jpg (26808 octets) index.165.jpg (21292 octets) index.166.jpg (24436 octets) index.167.jpg (21768 octets)
.
index.168.jpg (25532 octets) index.169.jpg (28029 octets)

* Traction :    

index.170.jpg (26039 octets) index.171.jpg (28541 octets) index.172.jpg (23652 octets) index.173.jpg (28565 octets) index.174.jpg (27283 octets)
.
index.175.jpg (26998 octets) index.176.jpg (35883 octets) index.177.jpg (24601 octets) index.178.jpg (35654 octets) index.179.jpg (27599 octets)
.
index.180.jpg (30391 octets) index.181.jpg (23891 octets) index.182.jpg (28801 octets) index.183.jpg (30629 octets) index.184.jpg (25268 octets)
.
index.185.jpg (26606 octets) index.186.jpg (24318 octets)

* Les stands  

index.187.jpg (18785 octets)
La ville de Poitiers
index.188.jpg (24762 octets)
Les races mulassières
index.189.jpg (23504 octets)
Tout ce qu'il faut pour votre cheval
index.190.jpg (21846 octets) index.191.jpg (19072 octets)
Le stand du lycée agricole de Montmorillon
.
index.193.jpg (16497 octets)
Le stand des Haras Nationaux
index.192.jpg (21693 octets) index.194.jpg (31439 octets)
Votre futur boxe ?
index.195.jpg (17687 octets)
Extraordinaires nounours de collection
index.196.jpg (26902 octets)
Le stand Franches-Montagnes
.
index.197.jpg (21837 octets)
Le grill
index.198.jpg (26916 octets) index.199.jpg (24897 octets)
Jean-Léo Dugast

   Ce n’est pas une Xème Fête du cheval qui nous est proposée par le lycée agricole de Montmorillon. C’est le deuxième épisode d’une entreprise de recréation des diverses techniques qui permettront une utilisation rationnelle du cheval de trait du 21ème siècle.
   C’est une entreprise collective de recherche, de réflexion et de vulgarisation.
   Il est donc indispensable que cette mission soit soutenue par un établissement d’enseignement agricole.

   Le lycée agricole de Montmorillon, déjà bien engagé dans l’enseignement du cheval de trait aux jeunes et moins jeunes, était tout désigné pour assurer cette mission de service public.
   Il le fait et le fait bien.
 
* Préambule :
   D’autres initiatives sont lancées. Les subventions et la boucherie ne suffisent pas à empêcher la lente et inéluctable disparition des petites races.
   Le fléchage routier installé dans Montmorillon et aux principaux carrefours est un modèle du genre. Seul un aveugle ne trouvera pas le salon.
 
* Présentation des différentes races de chevaux :
   J’ai noté la présence sur le site de 9 races de chevaux de trait sur 10. Manquait le trait Auxois. On pouvait se consoler en admirant sont grand frère le Trait du Nord.
   Le salon s’honorait d’une remarquable présentation d’un étalon Franches-Montagnes, la dixième race de chevaux de trait élevé en France.
   Le Franches-Montagnes est le cheval suisse par excellence. Il est élevé également en France. Il a été récemment reconnu par le 
Ministère de l’Agriculture français.
   En tant que race transfrontalière, il rejoint les trait Ardennais élevés en France, Luxembourg et Belgique.
   Le Trait du Nord a les mêmes origines que le Trait Belge et le Trait Hollandais, élevés en France, Belgique et Pays-Bas.
   L’étalon présenté était plutôt la version légère. Il existe un modèle un peu plus lourd.
   C’est un cheval de montagne qui dispose d’une conformation et d'une résistance propres aux chevaux qui vivent sur des territoires pentus.
   A ce titre, on peut relever des similitudes avec un joli et rare cheval français : le cheval d’Auvergne.
   Est-ce à cause des origines lointaines communes ou bien l’habitat qui influe de la même façon sur les formats ?
 
* Les ateliers :
   Durant les deux jours, différents ateliers supports de différentes spécialités ont été mis en œuvre.
 
- Maraîchage et viticulture : 
   C’est le domaine de prédilection d’une association basée en Ariège, PROMMATA, présente sur le salon, qui produit de la petite machinerie et en assure un bon usage en organisant des formations.
   Le concept repose sur des platines, la Kassine et le Matavigne sur lesquelles on adapte différents outils.

- Débardage : 
   Le salon a organisé une importante démonstration de débardage.
   Démonstration qui a largement dépassé l’habituelle promenade du tronc d’arbre d’un côté à l’autre et réciproquement. Des engins professionnels plus lourds ont été mis en œuvre.
   Ce matériel moderne et bien adapté permet une exploitation sérieuse des massifs forestiers à la mesure du cheval.
   Tout le monde a apprécié l’incomparable faculté d’adaptation du cheval à circuler parmi les troncs d’arbre sous les ordres de son meneur.
   En fait, ici, le cheval n’a pas tous les mérites. Il a subi au préalable un dressage lui suggérant fortement qu’enjamber un tronc d’arbre devient naturel pour lui.
   C’est une métamorphose. On a tous vu un cheval s’arrêter, baisser la tête et refuser obstinément de passer sur un terrain qui change de couleur.
   Le meneur a lui aussi reçu une formation synchrone avec le dressage du cheval. Il doit donner au moment opportun le bon ordre qui sera bien compris et donc bien exécuté par son cheval.
 
- Le cheval à Poitiers :
   C’est le «clou» du salon. C’est un exemple concret très intéressant d’une utilisation raisonnée du cheval de trait en ville. L'animal présenté travaille tous les jours ouvrables à l’entretien des espaces verts de la ville.
   Au 21ème siècle, la présence du cheval de trait en ville, ne serait-ce que dans les espaces verts, ne va pas de soit. Ce n’est pourtant pas une idée nouvelle. De nombreux essais ont été tentés auparavant. Ils avaient tous aboutis à des échecs.
   Les principales causes : matériels inexistants ou inadaptés, manque de formation ou passéiste. Et surtout des erreurs économiques. Le cheval inadapté coûtait cher.

J’ai donc vérifié quelques points importants :
- Que cette opération ne correspond pas à un effet de mode.
- Que le cheval était placé dans des conditions respectant son équilibre psychique, notamment en évitant l’isolement d’un animal sociable..

   Au sein du salon, la Ville de Poitiers a promené les petits et les grands (sympa) et nous a offert une démonstration de ramassage des déchets de jardin avec un matériel moderne et simple.
   Très convainquant.
 
- Maniabilité débardage :
   Un très intéressant parcours de maniabilité-débardage a été proposé aux professionnels, élèves et autres…
   Un parcours simple et classique avec quelques bons changements de directions et deux difficultés majeures.
   Une enceinte fragile dans laquelle il faut effectuer un demi-tour. En fin de parcourt une clochette à faire sonner avec le bout du tronc d’arbre.
   C’est relativement simple à expliquer mais très difficile à pratiquer.
   Cet atelier aurait mérité d’être mieux valorisé. C’est en quelque sorte un raccourci convainquant des qualités et compétences exigées d’un cheval et de son meneur au travail.
   Ce sont des points essentiels à très bien présenter et à parfaitement expliquer à tous futurs utilisateurs du cheval de trait.
 
- Traction :
   C’est un exercice simple et maintenant courant. Il met en scène le cheval tracteur.
   Cette démonstration plaît au public. Elle a beaucoup moins d’intérêt pour le futur professionnel
   Cet exercice serait encore plus étonnant si les concurrents provenaient de races et formats différents.
   Le public serait alors surpris de voir gagner un concurrent inattendu : en général, pas le plus impressionnant de prime abord.
   Les concours des Salons du cheval et de l’agriculture de Paris sont régulièrement remportés par les mêmes formats. Ce n’est pas un hasard.
   L’habit ne fait pas le moine. Par contre les bons formats, l’entraînement et l’efficacité musculaire font des champions.
 
* Scènes de tendresse :
Quelle est la différence entre un cheval de trait tracteur et un tracteur à moteur ?
   Caressez un tracteur Massey-Fergusson et un cheval de trait. Vous verrez rapidement la différence.
 
* Conclusion :
   Ma fidèle présence au Salon de Montmorillon est un suivi d’un événement très important pour une réutilisation harmonieuse et économique du cheval de trait.
   Il est essentiel que ce guide soit assuré par un établissement d’enseignement neutre qui dispose d’un savoir et a la capacité de le 
transmettre.
   Il est bisannuel. Cette cadence est la conséquence de l’intense travail nécessaire pour l’organiser.
   Je souhaiterais voir s’ouvrir une continuité à ce salon pédagogique dans une autre région, peut-être au Nord. Deux ans, c’est bien long.
   Je souhaiterais aussi que ce service professionnel soit assuré par un établissement présentant les meilleurs garanties professionnelles, de pédagogie et d’indépendance.
   Il faut être très méfiant envers certaines tentatives de récupérations par des organismes qui ne peuvent se prévaloir des garanties précédentes.    



Le second salon de la traction animale et du cheval de trait de Montmorillon se donne plusieurs ambitions :

* La première est de démontrer l’utilité de la traction animale dans un contexte moderne et dans le cadre d’un développement durable.
    Il réunira pour cela des utilisateurs et des professionnels qui réaliseront des démonstrations dans les différents domaines où peut s’exercer la traction animale : le travail du sol en maraîchage et en agriculture, le débardage, les transports divers dans le cadre d’une agglomération, le sport, le loisir.

* La seconde ambition sera de montrer que l’utilisation des chevaux de trait comme force de traction génère une activité socio économique non négligeable.
   Des stands divers exposeront les activités artisanales et professionnelles qui se créent autour et grâce à la traction animale et les emplois et création d’entreprises qui en découlent : sellerie, maréchalerie, voitures, matériel, prestations de services etc…

* Une autre ambition sera de placer la traction animale dans une logique d’alternative durable aux problèmes d’environnement et de gestion des ressources naturelles et des énergies fossiles.
   Des intervenants expliqueront en quoi l’utilisation du cheval à des fins de travail encourage et contribue au maintien de la biodiversité en développant et maintenant le patrimoine génétique important que représentent nos neufs races de trait françaises. 
Ils expliqueront également en quoi le travail du cheval améliore et rend aux sols l’oxygénation et l’activité biologique indispensables à des productions de qualité, en viticulture notamment. 
   D’autres débattront de l’utilité économique et écologique à employer des chevaux de trait pour réaliser certaines tâches municipales et territoriales. 
   Des débardeurs professionnels montreront que le cheval de trait peut réunir efficacité, rendement et respect absolu de la faune et de la flore forestières. Beaucoup de témoignages qui iront dans le sens d’un développement de cette énergie douce, parfaitement adaptée à nos conjonctures difficiles et inquiétantes pour l’avenir de la planète.

* La dernière ambition, et non la moindre, réside dans la volonté de créer une dynamique locale et de faire du Pays Montmorillonnais un pôle de compétences reconnu et un centre d’attractivité national et européen en matière de traction animale.
   En effet, en créant ce salon, au sein d’un établissement d’enseignement agricole situé au cœur du territoire et acteur de celui ci, nous pouvons faciliter ainsi la découverte des richesses humaines, architecturales, paysagères et économiques du Pays Montmorillonnais. 
   Ce salon peut donc contribuer à créer une animation importante autour d’un thème original et largement populaire, et par là même, générer du lien social et inter générationnel.

· Pour réaliser ces ambitions et objectifs, le Site de Formation Agri Nature Jean Marie Bouloux de Montmorillon s’appuie sur une équipe d’organisateurs volontaires et convaincus, déjà rodée par une première expérience réussie en 2005. Il s’appuie également sur une forte équipe de bénévoles constituée de jeunes élèves et stagiaires en formation ainsi que de professionnels et d’éleveurs de chevaux de trait.
· Il mettra à contribution les compétences de ses formateurs et ses propres chevaux de trait ainsi que son matériel de traction animale. 
· Le soutien sans faille des Haras Nationaux, des associations de professionnels (Trait Vienne, Trait Charentais, UPRA Mulassières du Poitou, Asinerie de Dampierre s/ Boutonne Trait de Génie, Prommata…) et de la commission Nationale des chevaux territoriaux et de bien d’autres contribuera à la réussite de cette manifestation.

Dernière mise à jour :   mardi 06 janvier 2009