Equita
Salon du cheval de Lyon  10 au 14 novembre 2004



Cliquez sur les vignettes pour voir les photos

   Première visite à Equita le salon du cheval de Lyon.
   Ce serait le deuxième en importance après celui de Paris; pas pour tout !
   Le cheval léger régional y est abondamment représenté. Mais ce n'est pas mon sujet.

Mes réflexions sont concentrées aux :
- Informations dispensées au client payant.
- Présence du cheval de trait.

   Ma source d'information est le site web de l'organisateur du salon.
   J'y ai trouvé de larges informations concernant les activités supplémentaires payantes proposées par le salon. Aucune information sur les exposants présents, ce qui est quand même un comble.
   Pas plus concernant l'éventuelle présence de chevaux de trait à l'exception du Shire qui est mentionné. Les activités en découlant n'y sont pas indiquées non plus.

   Je me suis donc déplacé vers Lyon en ne sachant absolument pas ce qui m'y attendait.

   Sur place, après avoir réglé la somme de 11 Euros, prix de l'entrée, j'ai demandé au guichet «informations» la présence et le lieu de stationnement d'éventuels chevaux de trait.
   Accueil sympathique et courtois mais ignorance complète sur la question posée.

   J'ai enfin découvert un stand marqué «Shire Horse France». Sans doute un calicot ramené directement de Grande-Bretagne puisqu'il est intégralement en anglais.
   Les anglais appellent le Percheron français le «British Percheron». Le «cheval de trait Shire français» ne serait pas mal.
   Quelques spécimens sont visibles dans leurs boxes.Un peu plus loin, j'ai eu la surprise de retrouver les Traits Comtois de la troupe Jehol. Les visiteurs ne vont pas être déçus en admirant le spectacle.
Reste à savoir quand ?

   C'est tout pour le cheval de trait. Huit races sont absentes.

   A Lyon, on copie le S.I.A. parisien. Dimanche 30 octobre 2005 à 19h35 la page 
«http://www.equitalyon.com/acs/servlet/getDoc?id=2944&t1=3» où l'on devrait trouver le programme des concours de races indique : en cours de 
programmation. Si ça vous intéresse, débrouillez-vous.

Conclusion :
   Le salon est très mal indiqué. Y trouver une zone spécifique, c'est mission impossible. A Paris, les zones sont clairement définies. Il suffit de savoir lire. A Lyon, il n'y a rien.
   Pour une réunion organisée par une association ou des particuliers, avec entrée gratuite, on tient compte du manque de moyens et de l'amateurisme.
   Un professionnel qui vend ses prestations à des visiteurs et à des exposants leur doit une organisation et un savoir faire professionnel.

   L'année prochaine, je resterai chez moi.

   Je répète que mes critiques ne concernent essentiellement que l'ordonnancement général et le cheval de trait. Le reste du salon n'est pas jugé.

   L'année dernière, une rencontre a été organisée entre les haras nationaux et des «responsables étrangers» (?), concernant le cheval de trait. 
   Cette rencontre aurait donné lieu à la signature d'un «accord» ? 
   Avez-vous entendu parler d'une suite concrète ?   Fortiche pour un salon où le gros n'est pas représenté.

   Les institutions qui n'ont pas honte d' "organiser" ça travaillent, pour être dans l'air du temps sans doute, dans le virtuel... La disparition programmée des races de chevaux de trait n'est pas virtuelle, elle, hélas.

index.7.jpg (25456 octets) index.3.jpg (26408 octets) index.4.jpg (22323 octets) index.5.jpg (21503 octets) index.6.jpg (15505 octets) index.1.jpg (27205 octets)
Shire Horse France
Cheval de trait Shire de France
Un Shire ! Coucou, c'est un trait Comtois de la troupe Jehol Jehol
La qualité.
Un maréchal-ferrand anonyme Jolies
Chevaux légers
index.2.jpg (23217 octets) index.8.jpg (35765 octets)        
C'est ainsi que l'on présente des chevaux au salon. BRAVO COMPETITIONS
CONCOURS DE RACES HALL 66

En cours de programmation
       

 


Dernière mise à jour: mardi 08 août 2017